PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Entre Majorque et l'Afrique
Subtitle: Configuration de l'espace et résaux juifs d'après des sources commerciales italiennes (fin XIVe - début XVe siècle)
Author(s): HOUSSAYE MICHIENZI, Ingrid
Journal: Revue des Études Juives
Volume: 173    Issue: 1-2   Date: janvier-juin 2014   
Pages: 139-174
DOI: 10.2143/REJ.173.1.3030668

Abstract :
Les correspondances et les comptabilités laissées par des marchands toscans établis à Majorque à la fin du XIVe et au début du XVe siècle permettent de voir en action les réseaux juifs parcourant l’île baléare, la Méditerranée occidentale et l’Afrique. Ces archives permettent l’analyse de la configuration spatiale et de l’organisation de ces réseaux juifs peu après les événements de 1391, qui marquèrent les débuts de la désintégration du judaïsme espagnol. L’angle d’observation se situe dans les relations que les marchands juifs majorquins et leurs correspondants avaient tissées avec les agents de la compagnie Datini de Majorque, notamment dans le secteur des échanges avec le continent africain, puisque Majorque en était la voie principale d’accès. Les marchands florentins rencontraient en effet des difficultés à accéder directement au commerce avec l’Afrique, principalement en raison d’une politique catalano-aragonaise protectionniste. Pour contourner ces difficultés, ils développèrent différentes stratégies, dont la plus efficace fut de greffer aux leurs les réseaux d’affaires des juifs majorquins, très puissants dans ces régions.



Correspondences and account books left by Tuscan traders established in Majorca at the end of the 14th century and at the beginning of the 15th allow to see in action the Jewish networks crossing the Balearic Island, the western Mediterranean Sea and Africa. These archives grant to analyze the spatial configuration and the organization of these Jewish networks after the events of 1391, which marked the beginning of the disintegration of the Spanish Judaism. The privileged angle of observation is situated in the relations that the Jewish Majorcan traders and their correspondents had woven with the agents of the Datini Company of Majorca in particular in the context of business relations with the African continent, as Majorca was the mains way of access to Africa. The Florentine merchants had indeed many difficulties to directly access the African continent mostly because of a strong protective Catalan economic policy. To circumvent these difficulties, they resorted to several solutions, among which the most efficient one was to add to their network Jewish agents from Majorca, who were very resourceful in these regions.

download article




54.221.136.62.