PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Le problème de la mort dans les Beiträge zur Philosophie (1936-1939)
Author(s): CIOCAN, Cristian
Journal: Revue Philosophique de Louvain
Volume: 108    Issue: 2   Date: mai 2010   
Pages: 313-333
DOI: 10.2143/RPL.108.2.2051635

Abstract :
Dans cet article, je me propose d’offrir quelques repères pour une analyse intégrale de l’évolution du problème de la mort dans la pensée heideggérienne développée après Sein und Zeit. La question qui dirige l’enquête est de savoir si et comment la phénoménologie de la mort — après avoir eu un rôle si décisif dans le contexte de l’analytique du Dasein, étant située au coeur de l’ontologie fondamentale — reste encore au centre de l’intérêt philosophique de Heidegger. Nous nous focalisons ici sur les Beiträge zur Philosophie (1936-1939), où nous trouvons un véritable approfondissement du phénomène de la mort, même si cette réflexion ne se déploie plus dans le cadre d’une analytique existentiale, mais dans le cadre d’une pensée de l’être en tant que tel.



In this article I aim to provide some indicators for an integral analysis of the evolution of the problem of death in Heidegger’s thought developed subsequent to Sein und Zeit. The question that guides the inquiry is whether and how the phenomenology of death — which played such a decisive role in the context of the analytic of Dasein, being situated at the heart of fundamental ontology — still remains the centre of Heidegger’s philosophical concern. We focus here on the Beiträge zur Philosophie (1936-39), in which we find a real deepening of the phenomenon of death, even if this reflection is no longer developed within the framework of an existential analytic, but within the framework of thought about being as such.

download article




54.198.3.15.