PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: L'Inquisition vénetienne, les Juifs et les judaïsants à l'époque moderne
Author(s): IOLY ZORATTINI, Pier Cesare
Journal: Revue des Études Juives
Volume: 167    Issue: 1-2   Date: janvier-juin 2008   
Pages: 153-167
DOI: 10.2143/REJ.167.1.2030857

Abstract :
L’étude reconstruit l’histoire des compétences et de l’activité du tribunal du Saint-Office de Venise à l’égard des Juifs et des Judaïsants pendant l’Âge Moderne et ses rapports avec les autorités de la République. Ces rapports comportent la présence à Venise au sein du tribunal des trois Savi all’Eresia, trois sénateurs représentant l’État, avec comme fonction le contrôle de l’activité des juges. La recherche se fonde sur tous les procès de l’Inquisition vénitienne contre Juifs et Judaïsants entre 1548 et 1734 dont l’édition complète est publiée par le professeur Pier Cesare Ioly Zorattini (Processi del S. Uffizio di Venezia contro Ebrei e Giudaizzanti (1548-1734), 14 vol., Florence, Olschki, 1980-1999). Ce corpus permet de mettre en évidence l'attitude non seulement du Saint-Office mais aussi, au moins dans une certaine mesure, des autorités de la République, attitude de protection constante à l'égard des Juifs et des Judaïsants. Ces derniers furent favorisés par la Ricondotta concédée par la Sérénissime aux marchands juifs du Levant et du Ponant en 1589 et qui, dans les faits, permit aux ex-Marranes de s’insérer dans le ghetto à condition qu’ils se fussent présentés à Venise comme Juifs. À partir de ce moment, il fut presque impossible pour le Saint-Office de poursuivre les Judaïsants. Pour finir, l’étude met en lumière les perspectives qu'offre aux chercheurs le corpus des Procès, tant pour la connaissance de l’implantation des Judaïsants ibériques à Venise, que pour les aperçus qu'il dévoile sur la vie quotidienne au sein du ghetto et les rapports qu'entretenaient les Juifs avec les Chrétiens de la République de Venise du XVIe au XVIIIe siècles.



The aim of this paper is the reconstruction of the history of the competencies and activities of the Holy Office in Venice regarding Jews and Judaizers in the Modern Age and of its relations with the Venetian government who required the presence, at the side of the ecclesiastical judges, of the three Savi all’eresia, three senators representing the Republic who controlled the correctness of the action of the judges. The research is based on the proceedings held by the Holy Office of Venice against Jews and Judaizers between 1548 and 1734, the complete edition of which was published by Pier Cesare Ioly Zorattini (Processi del S. Uffizio di Venezia contro Ebrei e Giudaizzanti (1548-1734), 14 vol., Firenze, Olschki, 1980-1999). This corpus allows to perceive the attitude towards the Jews both of the Inquisition in Venice and of the Republic, who, on the whole, protected not only the Jews but also the Judaizers. In particular, in 1589, the Serenissima granted the Levantini (Eastern) and Ponentini (Western) merchants of Jewish origin a Ricondotta which, actually, allowed Judaizers to settle in the ghetto provided they declared themselves Jews, thus making it impossible for the Inquisition to prosecute them. Finally, the paper deals with the wide potentialities this corpus offers to scholars both for the knowledge of the Iberian Judaizers settlement in Venice, for the knowledge of everyday life in the ghetto and the relationship between Jews and Christians in the Republic of Venice from the sixteenth to the eighteenth century.

download article




54.91.38.173.