PEETERS ONLINE JOURNALS
Peeters Online Bibliographies
Peeters Publishers
this issue
  previous article in this issuenext article in this issue  

Document Details :

Title: Les frères Darmesteter et l'aube de la philologie française
Author(s): MALKIEL, Y.
Journal: Revue des Études Juives
Volume: 153    Issue: 3-4   Date: juillet-décembre 1994   
Pages: 383-401
DOI: 10.2143/REJ.153.3.2012624

Abstract :
Au début du XIXe siècle, les équipes de frères étaient fort caractéristiques des mondes scientifique et littéraire, pas encore nettement différenciés, surtout dans les pays de langue allemande. Comme exemple de collaboration particulièrement étroite on peut alléguer le cas universellement connu de Jakob et Wilhelm Grimm, surtout en tant que folkoristes. Alexander von Humboldt, naturaliste, et Wilhelm von Humboldt, philosophe et linguiste, se mouvaient, eux, dans des orbites assez différentes, puisque foncièrement leurs vocations intellectuelles et esthétiques ne coïncidaient guère. Cependant, Alexander s'orientait assez bien dans le dédale des langues indigènes du Nouveau Monde, de sorte que la bifurcation nette n'entraînait aucune séparation irrémédiable. Enfin, les carrières et, pour ainsi dire, les «engagements» de Friedrich Schlegel et de son frère August Wilhelm s'enchevêtraient constamment, puisque tous les deux s'intéressaient passionnément à la théorie de la linguistique et de la littérature.

download article




54.145.16.43.